Revue de presse et belle fontaine.

Mi mai, plusieurs rencontres seront organisées aux Prairies. Cela nous occupe pas mal… mais quand même, quelques retours concernant deux rencontres qui ont eu lieu en avril. News presse ! (articles Ouest France)

Mais aussi :

Les professionnels élagueurs qui intervenaient dans l’enceinte de la Fontaine ont terminé leur travail : les arbres mis en valeur, une fontaine et un lavoir redevenus visibles, plus de lumière dans les jardins partagés attenants.

OF.17_04__21_Prairies du Vern atelier espaces publics

Sérigraphie dans les Prairies

 

IMG_20170427_170811IMG_20170427_170845IMG_20170427_170856

Publicités

Oooh, des arbres !

Depuis hier et jusqu’à demain, nettoyage des arbres de la Fontaine ! Ca change : de la lumière, des arbres mis en valeur, une fontaine plus visible, des jardiniers en sécurité…DSCF7513.JPGDSCF7565.JPG

A l’intérieur de la Fontaine Margot

Non entretenu depuis plusieurs années, l’intérieur de l’enceinte du bâtiment de la Fontaine Margot est aujourd’hui envahi par les arbres. Ils menacent l’ouvrage de la fontaine mais aussi et surtout les visiteurs, ainsi que les jardins partagés contigus et leurs jardiniers. Pour des raisons de sécurité, mais aussi pour la valorisation de la végétation et la préservation du patrimoine bâti, un travail d’élagage, de débroussaillage et d’abattage de certains arbres (dangereux) à l’intérieur de la fontaine est prévu mi avril 2017. Ce chantier est mené en collaboration avec une entreprise de professionnels : Arbres-Eco. Préalablement, les intérêts floristiques et faunistiques présents sur site ont été recensés et pris en compte. Les paysagistes de chez Onésime (de l’équipe des Prairies) sont allés repérer sur place les arbres d’intérêt à valoriser et à sauvegarder.

Capture d_écran 2017-04-12 à 13.32.00Capture d_écran 2017-04-12 à 13.32.20Capture d_écran 2017-04-12 à 13.32.32

Actus !

Depuis plusieurs mois, nous travaillons sur les Prairies du Vern (le périmètre comprend les zones naturelles protégées situées autour du ruisseau du Vern, incluent le bâtiment de la Fontaine Margot, les jardins partagés de la Fontaine Margot).

Nous avons rencontré de nombreuses personnes : sur le terrain (des dizaines d’entretiens, de rencontres depuis octobre), le 3 décembre dernier lors d’une journée publique et également le 6 février lors d’une réunion de travail avec les usagers et gestionnaires du lieu (jardiniers, agriculteurs, associations, mairie de quartier, Brest Métropole, BMa …), pour faire un premier bilan et réfléchir à la suite du travail.

De ces rencontres, plusieurs questions récurrentes ont émergé. La première : l’envie de mieux connaitre le lieux, ses usages, ses contraintes, ses potentiels, de partager les informations disponibles (comprendre les richesses écologiques du site, son fonctionnement hydrologique, connaitre et faire connaitre les usages agricoles et de jardins partagés du lieu, mieux connaitre le patrimoine du site…). 

Nous sommes en train de préparer différents moments de travail sur ces sujets, publics. Bientôt nous vous présenterons le « programme officiel ».

Les actions qui se profilent :

  • un café débat sur les espaces publics, suite aux nombreux questionnements et envies exprimées, par exemple concernant les abords du bâtiment de la Fontaine Margot : l’ouvrir au public, se l’approprier, l’aménager ? Des invités viendront nous présenter des expériences de ce qui a pu se faire ailleurs, nous serons accueillis par le Maquis (lieu de création et collectif d’artistes du quartier Saint Pierre), 
  • un nettoyage de l’enceinte du bâtiment de la Fontaine (des arbres dangereux) mi-avril, 
  • une balade sur site pour mieux connaitre le fonctionnement des Prairies, leur gestion, leurs richesses : le service écologie urbaine de Brest Métropole (gestionnaire du site), Bretagne Vivante et la ferme de Traon Bihan (co-gestionnaire d’une grande partie du site avec Brest Métropole) viendront nous parler de ces sujets, 
  • D’autres moments de discussions, d’échanges et de découverte des paysages, du patrimoine, des liens aux quartiers alentours, des usages (jardins, agriculture) entre le 11 et le 13 mai.

En attendant, nous vous proposons un premier moment avec le Collectif d’artistes des Concasseurs, le 8 avril. Le temps d’une journée, nous prendrons le temps de parcourir les prairies, de regarder la richesse de leur végétation, de leurs sols, de leurs paysages, pour les traduire en sérigraphie (en utilisant les matières du site). Pour porter un regard poétique sur les Prairies, et prendre le temps, ensemble, de les parcourir et de mieux les connaitre.

170330Affiche Serigraphie

Matinée printanière et futures prunes des prairies

On nous a souvent parlé des pruniers situés à côté de la ferme du Vern, au bout du chemin du Vern. Nous sommes allés (il était temps, le printemps arrive !) les bouturer : pour plus tard en donner aux voisins, pour les planter ailleurs ? A discuter ensemble lors d’ateliers à venir. Toutes les boutures attendent l’automne, période propice à la plantation, dans le jardin de Fabien.

Ces petits chemins…

Ce matin, nous avons passé plus 3h de découverte des cheminements doux présents aux alentours des Prairies du Vern, afin de mieux comprendre les liens et connexions du site avec les quartiers environnants : une approche nécessaire pour une meilleure compréhension du site. Pour cela, nous marchons, nous photographions, nous cartographions. Et nous partagerons bien entendu tout cela très vite avec vous.DSCF7269.JPG

De l’eau !

Depuis le début de l’étude, un sujet questionne, interroge : le sort des zones humides qui bordent le vallon du Vern. Alors, nous questionnons, nous interrogeons pour comprendre ce qui se passe, comment tout cela s’organise, fonctionne.

Hier, 2h d’échanges constructifs à parler d’eau, de ruissellement et des Prairies du Vern.